Version française | English Version

L’obtention des radionucléides d’intérêt est la première étape pour l’élaboration d’un radiopharmaceutique.

Les cyclotrons du Labex IRON sont capables de produire des radionucléides conventionnels tels que le fluor-18, le carbone-11 et l’oxygène-15 (Caen, Tours, Toulouse) pour l’imagerie TEP, mais aussi des radionucléides innovants tels que le cuivre-64, le scandium-44/44m, le gallium-68, le zirconium-89 et le rubidium-82 pour des applications diagnostiques et le cuivre-67, le scandium-47, et l’astate-211 pour des applications thérapeutiques (Nantes, Strasbourg).

Le gallium-68, le rhénium-188, l’yttrium-90 et le technétium-99 sont aussi utilisés par les équipes partenaires du Labex IRON pour des applications diagnostiques et thérapeutiques. Ils sont disponibles commercialement sous forme de générateurs (Germanium-68 / Gallium-68, Tungstène-188 / Rhénium-188, Strontium-90 / Yttrium-90, Molybdène-99 / Technétium-99m) auprès de différentes sociétés.

Le réseau de cyclotrons du Labex IRON

Le réseau de cyclotrons du Labex IRON